top of page

Top 3 des rythmes orientaux de la darbouka en danse orientale

Dernière mise à jour : 14 nov. 2023

La danse orientale est basée sur une musique extrêmement riche avec des sonorités et des instruments différents. Parmi ces instruments, le darbouka - ou tabla - structure la musique et apporte du cadre dans les mélodies.


Les rythmes en danse orientale

Sur la musique, sont rajoutés un grand nombre d'autres instruments comme les violons (typique des grandes musiques classique du monde arabe), le ney, le oud, le kanun, d'autres percussions ou encore d'autres cordes.


L'idée de cet article est de se focaliser sur trois rythmes orientaux de la darbouka très souvent entendu dans la musique arabe.


Avant de pouvoir décrire ces trois rythmes, il est nécessaire de comprendre avant tout les quatre types de sonorités possibles sur la darbouka. Nous vous conseillons donc de vous reporter sur cet article en premier.


Le rythme Baladi - ou Masmoudi Saghir


Le rythme Baladi est le rythme de percussion de la danse orientale par excellence. Attention, le mot "Baladi" signifie plusieurs choses à la fois :

  1. Il veut dire "mon pays", qui vient du pays, national, folklorique...

  2. Il décrit un style de danse orientale très terrien où l'attitude a une place importante dans la danse. C'est un style populaire où les danseuses ne dévoilent pas leurs ventres. Contrairement au sharki (ou raq's el sharki) qui instaure des codes de cabaret et de danse classique.

  3. Il décrit un rythme de percussion orientale joué par la darbouka.

Nous nous concentrerons aujourd'hui sur le rythme de percussion. Ce rythme s'appelle également le "Masmoudi Saghir" qui signifie "Petit Masmoudi" à ne pas confondre avec le "Masmoudi Kabir" ou "Grand Masmoudi".


rythme baladi darbouka

Le rythme Baladi se développe sur une mesure 4/4 (contrairement au Masmoudi Kabir qui se pose sur deux mesures 4/4 donc 8/4). On le reconnaît grâce à ses deux Doum dans le premier temps puis à son Doum final dans le troisième temps. Il est retrouvé dans la musique populaire egyptienne, la musique moderne, la musique classique ou dans des pièces spécifiquement créées pour la danse orientale.

Il est par exemple reconnaissable sur cette magnifique chanson tirée du film "Aziza" de Mohamed Abd El Wahab à partir de 3'09.



Le rythme Saidi


Le "Saïdi" représente à la fois un rythme et un style de danse orientale qui provient de la région du Saïd de la Haute-Egypte. C'est une danse qui se danse traditionnellement par les hommes qui sont accompagnés d'une canne. Aujourd'hui, ce style de danse est interprété par les femmes dans notre époque moderne et est accompagné d'instruments tels le mizmar ou la rababa. Mais revenons à nos moutons 🐑 et parlons du rythme Saïdi.



Le rythme saidi de la darbouka

Le rythme Saïdi est quasiment l'inverse du rythme Baladi. Le rythme Saïdi se développe sur une mesure 4/4 mais commence par un Doum sur le premier temps et finit par deux Doum entre la fin du deuxième temps et le troisième temps. C'est un rythme d'origine folklorique mais il est aujourd'hui largement utilisé dans la chanson moderne et dans les pièces créées pour la danse orientale.


Retrouvez ce rythme sur la belle musique "Sawwah" d'Abdel Halim Hafez, un des plus grand chanteurs d'Egypte des années 1950. Le rythme est particulièrement entendable à partir de 7'14.





Le rythme Maksoum


Le rythme Maksoum se développe sur une mesure 4/4 mais commence par un Doum au premier temps et finit par un seul Doum au troisième temps. Il est très largement retrouvé dans la musique arabe dans les chansons modernes, classiques, populaires ou dans les compositions créées pour la danse orientale.



le rythme maksoum darbouka

Retrouvez ce rythme sur une des chansons d'Oum Kalthoum, surnommée "L'Astre d'Orient" qui représente LA plus grande chanteuse du monde arabe depuis l'explosion de sa carrière dans les années 1930. On peut entendre ce rythme à partir de 1'09.




Tous les rythmes cités (Baladi, Saïdi, Maksoum) peuvent être enrichis par les percussionnistes de sorte à proposer une composition plus complète et musicalement plus chantante. Par exemple, on peut remplacer certains soupires par des "Tac". La règle reste généralement de respecter les "Doum" des rythmes. Plus d'infos dans le dernier article.



Comment danser sur les rythmes de percussion orientale ?


La lourdeur des Doum du Darbouka a créé un consensus :



Doum de la darbouka égal une hanche

Vous êtes maintenant préparé(e)s pour danser sur ces rythmes ! A vous de les reconnaître dans les musiques du monde arabe. 🎵



Sources pour encore mieux comprendre les rythmes orientaux de la darbouka:

https://www.maqamworld.com/fr/iqaa/ (un site qu'on conseille particulièrement ! )




470 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page